externalisation

Externalisation : un levier de croissance pour les entreprises4 min read

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à externaliser une ou plusieurs parties de leurs activités. L’outsourcing est en effet un vrai levier de croissance.

Stratégie commerciale et stratégie de croissance obligent, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à externaliser une ou plusieurs parties de leurs activités. L’outsourcing permet en effet d’optimiser l’efficacité, de rationaliser les coûts et surtout doper la leur croissance. Le plus important, l’outsourcing est la clé pour concentrer ses ressources sur son cœur de métier. À la clé de l’externalisation : gain en performance stratégique.

 

Même si de plus en plus de sociétés bénéficient des avantages de l’externalisation, les dirigeants sceptiques sont également nombreux. C’est en effet un modèle de gestion assez nouveau et peu osent encore se lancer. Pourtant, entre les plus et les moins, le choix de l’outsourcing peut être vite fait !

 

L’externalisation : pour trouver des perles rares

Loin du cliché évoqué par ses détracteurs, l’externalisation n’est pas un concept conçu – uniquement – pour trouver de la main-d’œuvre moins chère. Elle permet aux enseignes d’accéder aux ressources les plus qualifiées pour réaliser une tâche bien spécifique qui ne figure pas dans leur domaine d’expertise. Par exemple, une entreprise qui a besoin d’un contenu de qualité pour le référencement et qui ne dispose pas de la bonne personne peut se tourner vers une société de rédaction. Un prestataire qui garantit des contenus de haute qualité. Généralement, les entreprises externalisent leur process de travail. On parle ici de BPO ou Business Process Outsourcing. L’externalisation épargne aussi les entreprises des organisations trop lourdes et coûteuses concernant des travaux à faible valeur ajoutée.

outsourcing
L’externalisation permet de rationaliser les coûts.

L’outsourcing pour rationaliser les coûts

Un autre composant du levier de croissance que présente l’outsourcing est la rationalisation des coûts. En effet, une entreprise peut réaliser une économie d’échelle grâce à ses prestataires externalisés, surtout s’il s’agit d’entreprises en offshore, comme à Madagascar.

Une entreprise qui externalise n’a plus à assumer des coûts de formation et d’acquisition de logiciels concernant des tâches spécifiques ; sans évoquer les investissements technologiques.

A lire aussi : Secteur bancaire : le choix de l’externalisation du back-office

L’externalisation pour être plus performant dans tous les cas

Les entreprises qui cherchent à être plus réactives face au marché, à être plus efficaces ou encore à être plus productives optent aussi pour l’outsourcing. Avec un prestataire externalisé, le délai d’exécution est plus rapide. Ce dernier étant en effet expert dans son domaine.

En cas de riposte des concurrents, de conception de nouveaux produits, de diversification… l’externalisation permet d’être toujours compétitif, sans investissements supplémentaires en ressources, en matériel et en temps. Les prestataires être réactifs au pied levé.

 

Pour se développer rapidement

En se déchargeant des tâches peu rentables, mais pourtant essentielles pour son activité, une entreprise a plus de temps de se consacrer à ce qui est générateur de vente. Une meilleure concentration au centre de l’entreprise. Grâce au nouveau souffle apporté par ses prestataires externes, une société peut avoir un recul et s’améliorer.

A lire aussi : Pourquoi externaliser le marketing digital ?

externalisation outsourcing
Pour être un vrai levier de croissance, le choix du prestataire n’est pas à négliger.

Les craintes à éviter

Certaines entreprises ne cèdent pas encore aux sirènes de l’externalisation. Certaines craignent en effet de ne pas préserver leur culture d’entreprise, de subir un choc culturel qui ne sera pas bénéfique. Pour pallier à cela, il est capital ou vital de choisir le bon prestataire. Celui qui saura s’adapter et qui aura les mêmes valeurs.

L’outsourcing ne signifia pas non plus une dépendance envers le prestataire. Plus précisément, les entreprises « donneuses d’ordre » ont peur de perdre leur compétence en confiant à des tiers une ou plusieurs tâches. Ce qu’il faut se rappeler : l’externalisation consiste à faire faire les travaux non essentiels, tournant autour de l’activité principale. L’exécution générale se fait au cœur de l’entreprise, et non à l’extérieur.

La confidentialité constitue aussi un frein pour les entreprises à ne pas externaliser. En effet, elles craignent les fuites d’informations ou encore l’espionnage. Il faut savoir que toute mission externalisée est ficelée par un contrat entre le donneur d’ordre et le prestataire. Ce contrat prévoit une clause de confidentialité. D’ailleurs, les sociétés d’externalisation sont des professionnelles et ont intérêt à ne pas divulguer des informations.

A lire aussi : Zoom sur l’externalisation du secrétariat

L’externalisation : un vrai levier de croissance pour les entreprises

Certes, l’externalisation peut présenter des risques, mais ils sont facilement maîtrisables. À condition de les anticiper et de bien définir les balises : la spécificité des tâches à réaliser, la productivité, le délai d’exécution, la garantie de qualité, les coûts… Et bien sûr, pour être un vrai levier de croissance, le choix du prestataire n’est pas à négliger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez patienter...

Inscrivez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être informé.e lorsqu'un nouvel article est publié ? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le.la premier.e à le savoir.