Externalisation

L’externalisation, une solution efficace pour une entreprise en quête de valeur ajoutée3 min read

L’outsourcing est une stratégie ingénieuse aux yeux des entrepreneurs. Pour autant, ce n’est pas une démarche sans risques. Il est donc important de prendre le temps d’évaluer ses intérêts et ses contraintes avant de s’y lancer. Concrètement, l’externalisation consiste à confier un processus métier ou un service à un prestataire. Cette solution se base sur une base contractuelle. Entre autres, un artisan en BTP peut confier la gestion administrative de son entreprise à un professionnel pour se focaliser sur son activité principale.

 

Pour quelles raisons les entreprises recourent-elles à un processus d’externalisation ?

L’externalisation constitue un processus pouvant s’établir sur la durée. Il est donc important de bien connaître le prestataire ainsi que la qualité des prestations qu’il pourra fournir. D’ailleurs, face à une compétition rude, les dirigeants ne pensent qu’à être plus performants. Ils considèrent l’outsourcing comme un moyen de développer leurs forces et de devenir meilleur. En effet, les entreprises préfèrent déléguer certaines de leurs activités à des professionnels qui possèdent les compétences associées. Un avantage considérable donc pour avoir plus de performance sur le marché. Par exemple, l’informatique, les ressources humaines et l’accueil sont naturellement concernés par l’externalisation.

De nombreuses autres raisons peuvent pousser les entreprises à privilégier l’externalisation. Ces dernières favorisent cette solution pour se concentrer sur leurs compétences clés ou pour acquérir plus de souplesse. On peut également noter le besoin d’une valeur ajoutée pour développer les compétences ad hoc. Enfin, une entreprise recourt à l’externalisation face à la complexité d’une fonction nécessitant l’embauche de spécialistes.

externalisation manager de trasition
Dans un contexte concurrentiel, les dirigeants d’entreprises qui privilégient l’externalisation.

A lire aussi > Les raisons d’externaliser en offshore

Management de transition : quand les entreprises sollicitent des compétences externes

L’externalisation s’apparente au management de transition. Ce dernier est une solution souvent privilégiée par les entreprises dans le cadre des changements de stratégie. Ceux-ci pourront être déclenchés par une situation de crise. Dans la majorité des cas, l’intervention d’un manager de transition répond à des situations d’urgence. Elle se présente, de ce fait, comme un management de transformation. En outre, le management de transition est assimilé à l’outsourcing en permettant la mise en œuvre d’autres types d’opération. Entre autres, il est efficace pour remplacer un dirigeant vacant pour répondre à un besoin d’une expertise spécifique. Cette stratégie est également prisée pour développer une nouvelle activité.

 A lire aussi > Les nouvelles formes d’emploi

Quels sont les différents statuts d’un manager de transition ?

En recourant au management de transition, une entreprise fait appel à des compétences externes de haut niveau. Le professionnel est engagé pour une durée limitée pour accomplir une mission définie. Il travaille sous contrat, dont les modalités possibles sont le contrat d’intérim, le CDD, le portage salarial et indépendant.

Un manager de transition travaillant sous un contrat d’intérim est employé temporairement et rémunéré par le client. Pour le contrat à durée déterminée, il est salarié de l’entreprise qui l’a recruté et le rémunère. Par ailleurs, le portage salarial consiste à être un salarié d’une société de portage. C’est celle-ci qui facture les honoraires du manager de transition auprès du client. Ce type de contrat permet à un indépendant d’être salarié et de développer son activité. Le professionnel n’a pas à engager des procédures administratives pour créer son statut. Néanmoins, ce dernier ne lui permettra pas de représenter son employeur dans ses missions individuelles et collectives. En effet, le manager est considéré comme une ressource externe à l’entreprise. Enfin, ce professionnel peut travailler en indépendant en créant sa propre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *