savoir limite externalisation

Externalisation : les limites et les risques4 min read

L’externalisation est un choix stratégique pour les entreprises pour réduire les coûts, gagner en performance et être plus compétitives. À condition qu’elle soit bien menée. En effet, l’externalisation n’est pas une démarche sans risques et il y a des limites à ne pas dépasser. Faisons un point sur les limites de l’outsourcing.

risques et limites externalisation
L’outsourcing peut être un boosteur de succès pour une entreprise. Il faut toutefois prendre en compte les risques et les limites.

Feuille de route d’outsourcing

En externalisant les activités non essentielles et collaborer avec une société spécialisée peut amener au succès d’une entreprise. Une solution pour optimiser les profits et booster la performance.

Toutefois, pour que cette réussite soit au rendez-vous, il faut dès le début établir une feuille de route. Les objectifs, les moyens de contrôle, les conditions y sont stipulés. Cette feuille de route est valable pour n’importe quel projet d’outsourcing. Idem, les moyes de pilotage, les champs d’action des 2 parties, le donneur d’ordre et le prestataire sont aussi à indiquer dans cette feuille de route. Si les missions à externaliser sont stratégiques et sensibles à la vie de l’entreprise donneuse d’ordre, un audit est même nécessaire.

Choisir un prestataire de confiance

L’externalisation n’est pas un simple contrat de sous-traitance. C’est une véritable collaboration. Le sérieux de l’un dépend le succès de l’autre. Ainsi, la relation entre les 2 entités doit se baser sur la confiance. Gage de la pérennité et de la réussite de l’outsourcing. Et pour tout cela, il faut bien choisir son prestataire.

Ce choix doit être conditionné par : la notoriété du prestataire, ses offres, ses références, son expérience, ses tarifs, ses valeurs, mais aussi de sa localisation géographique. Il est par exemple plus avantageux que collaborer avec un prestataire basé dans un pays dont le décalage horaire est faible.  Un grand avantage pour Madagascar qui est devenu une meilleure destination pour l’externalisation offshore.

Mettre en place un tableau de bord

Comme tout projet, l’externalisation du processus métier doit être suivie depuis un tableau de bord. Et ce dernier doit être suivi par un poste dans l’entreprise donneuse d’ordre. Cette personne dédiée doit alors apporter les correctifs nécessaires au cas où le process d’outsourcing ne suit pas la feuille de route.

risques et limites outsourcing
Les risques de l’outsourcing sont nombreux : prestataire défaillant, projets mal conçu…

Les risques de l’externalisation

Même si l’externalisation offre plusieurs avantages aux entreprises, elle n’est pas sans risques. Ces risques peuvent être de 3 natures :

Les risques relatifs au projet lui-même

Un projet d’externalisation peut tourner au fiasco au cas où celui-ci n’a pas été bien ficelé par l’entreprise donneuse d’ordre. On parle alors de risques intrinsèques à l’activité externalisée.

Les risques relatifs au prestataire ou à la destination

À la suite d’un mauvais choix de prestataire ou un retard d’anticipation, les objectifs de l’externalisation ne sont pas atteints.

Outre l’importance de bien choisir son prestataire, il faut aussi considérer les risques juridiques relatifs au contrat, les lois du pays de destination, le contexte socio-économique du pays vers lequel externaliser (inflation, politique…).

La perte de compétence de l’équipe de l’entreprise donneuse d’ordre est aussi à prendre en compte. En cas de défaillance du prestataire, l’entreprise doit rebondir aux pieds levés pour assurer la continuité du travail, donc pour ne pas perdre en productivité. Il faut alors faire attention aux risques de non-réversibilité.

Les risques au niveau de la conduite du projet d’outsourcing

En cours de route, un projet externalisé peut faire face à des risques de surcoûts, à des retards de livraison ou un dysfonctionnement de la performance du prestataire (causes : mouvement social, mauvais management, inflation…). Les exécutants peuvent aussi ne pas encore bien assimiler le projet et cela est sans risques pour tout le projet.

Nous espérons que cet article vous a aidé à mieux anticiper les risques à considérer dans l’externalisation. Si vous connaissez d’autres risques à prendre en compte, n’hésitez pas à les poster en commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *