BPO business process outsourcing

Les avantages et les pièges du BPO (Business Process Outsourcing)3 min read

Quand une entreprise confie à un prestataire externe la réalisation de certaines missions liées à ses activités, on parle de BPO ou Business Process Outsourcing. On peut traduire par : externalisation du process métier.

 

Les missions confiées à un prestataire externe concernent généralement de tâches nécessitant une haute qualification ou une compétence spécifique que l’entreprise donneuse d’ordre ne dispose pas. En exemple, nous pouvons prendre une agence de voyages. Pour alimenter son blog, elle peut opter pour l’externalisation de la rédaction de son blog. Une start-up, pour économiser son budget, peut confier à une société spécialisée dans la relation client son SAV. Etc.

 

Les avantages du BPO

Les avantages du Business Process Outsourcing sont divers. Une entreprise qui externalise une partie de son processus métier gagne en performance, car les missions externalisées sont confiées à des spécialistes du métier. Ainsi, la société donneuse d’ordre gagne en performance en ayant une production qualifiée.

De plus, le BPO permet aussi à une entreprise de mieux maîtriser les coûts en faisant des économies, à condition de choisir l’outsourcing dans un pays étranger, low cost. Dans ces destinations en offshore, la main-d’œuvre coûte revient jusqu’à 3 fois moins chère.

Pour être plus souple et flexible sur le marché, le BPO en offshore est donc une excellente alternative.

Un autre avantage compétitif apporté par l’externalisation du process métier : une focalisation sur le cœur de métier. Une entreprise peut ainsi concentrer ses moyens et ses ressources dans la conquête du marché à et des missions à plus forte valeur ajoutée, celles qui les distinguent sur le marché.

business process outsourcing
Le BPO en offshore offre plusieurs avantages non négligeables, à condition de trouver le bon prestataire.

 

Les pièges du BPO

Chaque médaille a son revers. L’externalisation du processus métier n’est pas une décision sans risques pour les entreprises.

Dans un premier lieu, il y a les risques informatiques, plus précisément la sécurisation des données. Pour pallier à cela, les 2 parties doivent mettre en place une connexion technologique pour assurer de façon optimale la sécurité des échanges et surtout pour protéger les données, qui sont dans la plupart confidentielles. Une véritable obligation pour éviter tout piratage informatique, vol d’information ou encore espionnage industriel.

A lire aussi >>  Les pièges de l’externalisation

Attention aussi aux coûts imprévus ! La quantité de travail nécessaire au fournisseur pour accomplir la mission peut être sous-estimée par les 2 parties. Ce qui peut nécessiter plus de moyens, de temps et de ressources. Donc, du coût supplémentaire.

Il faut aussi considérer le savoir-faire du fournisseur pour éviter des mauvaises surprises quant à la qualité de sa prestation. C’est pour cela qu’il est primordial de bien choisir son prestataire dans le BPO.

Il y aussi un grand facteur à considérer : la bonne entente entre le prestataire et l’entreprise donneuse d’ordre. Pour de quelconques raisons, les relations peuvent être tendues entre les 2 parties, ce qui va avoir des impacts dans la collaboration en général. C’est surtout le cas pour une entreprise qui choisir le BPO en offshore. Elle peut rencontrer des difficultés de communications, des différences culturelles…

C’est pour toutes ces raisons qu’avant d’externaliser son processus métier, il faut peser le pour et le contre. Nous espérons que ces quelques lignes vous ont aidé. Si vous avez d’autres points à soulever, les commentaires sont ouverts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *