stratégie netlinking

Netlinking : quelles stratégies adopter ?9 min read

Une bonne stratégie de netlinking pour avoir un bon positionnement dans les résultats des moteurs de recherche. Une bonne stratégie de netlinking à mettre en place avec intelligence.

Les « experts » en référencement sont unanimes : pour avoir un bon positionnement sur Google, une bonne stratégie de netlinking est à mettre en place. Même si les critères de classement dans les SERPS ne sont pas totalement clairs, les backlinks ont leur poids. D’où la nécessité d’adopter une bonne stratégie de netlinking.

Pour être à la première place de Google, plusieurs techniques d’acquisition de liens ont vu le jour. D’autres bonnes, d’autres moins bonnes et d’autres largement décriées. C’est ce que nous allons évoquer dans ce dossier.

Rappel de définitions

Netlinking

Le netlinking est un ensemble de techniques visant à augmenter le nombre de liens entrants ou backlinks vers un site Internet. La finalité est d’améliorer son positionnement dans les résultats des moteurs de recherche.

Backlink

Un backlink est un lien entrant ou rétrolien. Il provient d’une page web et pointe vers un autre. Un backlink peut provenir des réseaux sociaux, des blogs, des forums ou encore de commentaires de blog… À l’unanimité, les consultants SEO considèrent que Google donne plus de visibilité aux sites ayant des backlinks de qualité. En effet, plus un site a de backlinks, plus il a de la notoriété dans son domaine. De véritables indices de confiance donc.

DA ou Domaine Authority

Le DA, Domaine Authority ou encore autorité de domaine permet de mesurer la force d’un site web sur Internet. Il varie d’une échelle de 1 à 100. Le DA est un score donné par le site Moz.com. Ce site essaye de « se comporter » comme Google pour comparer un site par rapport aux autres.

Il est à noter toutefois noter que les critères de classement de Moz.com sont proches de ceux de Google, mais ne sont pas identiques, étant donné que Google garde secrets les formules de son algorithme. L’on sait par contre qu’il prend en compte la qualité du contenu, celle des sites référents, la qualité des liens, le type d’ancrage, l’ancienneté, le taux de rebond

A lire aussi > Comment définir la fiabilité d’une agence de référencement ?

netlinking
Le référencement natuel a toute son importance pour le business en ligne.

L’importance du référencement naturel

À l’heure où le commerce se fait de plus en plus en ligne, une entreprise se doit d’être présente sur les moteurs de recherche. La quête la position zéro ou des premières lignes est ainsi devenue le combat quotidien des consultants SEO et des agences de référencement naturel. Par quête des meilleures places dans les SERP, comprendre netlinking et recherche de backlinks.

Pourtant, la recherche de backlinks de qualité n’est pas facile. C’est même devenu un parcours de combattant. C’est pourquoi certains s’aventurent sur des terrains dangereux en osant dépasser les lignes rouges indiquées par les moteurs de recherche Google. Leur but : obtenir de manière artificielle le plus de backlinks possible en faisant fi des règles des algorithmes. C’est le black hat.

 

Netlinking par le black hat

En 2019, cette technique est fortement déconseillée. Il faut voir loin en fait. Le black hat SEO consiste à obtenir de rétroliens à l’aide de spams ou de techniques de scrapping. Les backlinks obtenus par le black hat proviennent généralement de forums ou de commentaires de blog, mais d’une campagne emaling.

Pour donner très rapidement de la visibilité à un site, cette technique est efficace. Un site se trouvant à la 5e page peut en effet être visible à la 1ere après quelques semaines de travail. Mais gare au retour de manivelles de Google ! Les sites propulsés par le black hat SEO sont systématiquement pénalisés en très peu de temps. Du jour au lendemain, il peut être totalement désindexé. Et qui dit pénalité, dit perte de trafic. Et pour sortir d’une telle pénalité, c’est une autre paire de manches.

 

Achat et/ou vente de liens

Il est aussi possible d’avoir un backlink en achetant. Généralement, il ne s’agit pas réellement d’achat, mais de location. Généralement, la durée de vie de ce type de lien est limitée. De son côté, Google a déjà annoncé sur les liens avec l’attribut « Dofollow » ne doivent pas être vendus. En effet, l’apparition et disparition, des liens perturbent son algorithme, faussent donc ses résultats de recherche naturelle. D’où l’interdiction.

Si les robots de Google découvrent qu’un backlink a été acheté, des pénalités sont à redouter. Toutefois, une question se pose : comment Google peut-il détecter qu’un rétrolien a été acheté ou non ?

D’ailleurs, il est à noter qu’il existe des plateformes qui vendent des backlinks. Elles proposent des sources différentes, selon les critères des acheteurs : pagerank, thématiques, DA, ancienneté, localisation, etc.

A lire aussi > Les points à considérer avant d’acheter des backlinks

Le spamming

Le spamming concerne généralement les commentaires de blog, les posts sur des forums, mais aussi les soumissions dans des annuaires. Les spécialistes du netlinking par black hat manipulent le script des sites cibles proposent des liens en « Dofollow ». Leur but : injecter automatiquement des publications avec des liens vers un site. Avec le spamming, il est possible d’obtenir une grande quantité de backlinks en très très peu de temps. Toutefois, Google va probablement infliger une pénalité.

 

Google bombing

Le classement de Google n’est pas infaillible. Et c’est une brèche que les pratiquants du black hat exploite. Le « Google bombing » consiste à positionner un site en pointant nombreux backlinks vers un site en utilisant une même requête. De nos jours, cette technique marche de moins en moins, et surtout pénalisée par Google.

netlinking black hat SEO
Le “black hat” est tout ce qu’il faut éviter dans une stratégie de netlinking.

Le netlinking par le grey hat

Les techniques « grey hat » sont celles que les experts SEO ne classifient pas comme étant conformes ou non conformes aux critères de Google. D’où la dénomination « grey » ou gris. Il ne s’agit donc pas d’une zone grise dans laquelle les procédés black hat et white hat se rencontrent.

Les réseaux de sites et/ou blog

Ce procédé consiste à créer un PBN ou un réseau de sites web ou blogs privés, dont l’objectif est de créer des liens retour vers un site cible. Ce réseau de site appartient généralement à une société ou à une personne.

Le PBN (Private Blog Network) figure parmi les plus anciennes techniques de référencement, et son efficacité est encore éprouvée. Toutefois, sa pratique n’est pas sans risques. En effet, il suffit d’une simple faute, un simple signalement auprès de Google et le site cible, ainsi que tout le réseau – source des backlinks – seront lourdement pénalisés.

Pour échapper à la vigilance de Google, il faut utiliser le PBN à bon escient. À éviter également l’abus d’achat de liens proposé par les propriétaires de réseaux de site.

A lire aussi > Pourquoi mettre à jour ses anciens contenus ?

Le netlinking white hat

Google privilégie les liens obtenus de manière « naturelle ». C’est pourquoi il est primordial de rester dans la zone blanche et utiliser les techniques « white hat ». À éviter donc tout ce qui est black hat, c’est-à-dire toutes tentatives d’acquisition de rétroliens contraires aux lignes directrices de Google.

Du contenu de qualité et unique

Le premier critère de Google pour référencer un site est la qualité du contenu. Il ne considère que les contenus qui plaisent aux internautes. Des contenus à valeur ajoutée donc. Inutile de suroptimiser la rédaction ; il suffit de répondre aux questions dont les lecteurs cibles se poseraient.

Mis à part la qualité du contenu, il faut aussi une bonne stratégie. Exit les contenus obsolètes, qui datent et non actualités. Pour être bon positionné, un site doit avoir un contenu actualité régulièrement. Du frais. Un contenu de qualité et à valeur ajoutée attire « naturellement » les webmarketers pour créer des liens.

 

Les influenceurs

Quoi de mieux que d’être cité ou référencé par les influenceurs dans son domaine ? Pour faire du netlinking garanti d’impacts sur le référencement, avoir des liens référents de la part de blogueurs ou d’influenceurs est le Graal.

Pour cela, il faut savoir détecter le bon influenceur, le contacter et lui proposer un partenariat gagnant-gagnant. Attention toutefois, car les blogueurs d’influence cherchent du contenu qui vont aussi leur rapporter.

 

Le guest blogging

Nous avons déjà évoqué l’intérêt du guest blogging dans un de nos précédents articles. La stratégie ici consiste à collaborer avec ces blogueurs dans sa niche. Le but est de publier un article sur un blog et d’y mettre un lien pointant vers le site cible. C’est la manière la plus naturelle d’obtenir des rétroliens de qualité, de ne pas éveiller les soupçons de Google tout en attirant un trafic qualifié.

 

Les liens cassés

La technique des « liens cassés » consiste à :

  • Chercher des noms de domaine expirés en relation avec le site cible – à référencer.
  • Inventorier les backlinks pointant vers ces derniers.
  • Contacter les webmasters pour remplacer les liens cassés ou liens morts par des liens pointant vers le site cible.

Cette technique s’avère être très efficace pour avoir des rétroliens de haute qualité. L’important est de trouver les bons domaines et de savoir négocier avec les détenteurs des sites sur lesquels les backlinks se trouvent.

 

Ancrages variés et naturels

Pour donner un aspect plus « naturel » à une stratégie de netlinking, il est capital de prendre soin des ancres. Ainsi, les ancres trop bruts, insérées de manière non naturelle, sont à éviter. Voici quelques possibilités d’ancrage à adopter :

  • Nom de domaine : www.votresite.com
  • Nom de la société, marque.
  • Mots clés optimisés insérés « naturellement ».
  • Longues traines.
guest blogging référencement SEO
Le white hat et surtout le “guest blogging” sont parmi les meilleures techniques poru avoir un netlinking de qualité et efficace.

A lire aussi > L’importance d’un blog pour une entreprise

Conclusion

Pour garantir son bon positionnement dans les résultats des moteurs de recherche, une bonne stratégie de netlinking est à mettre en place. Mais à faire avec intelligence, pour éviter les redoutables pénalités de Google.

Si le back hat garantit une visibilité très rapide, mais éphémère, le meilleur moyen pour gagner les meilleures places dans les SERPS, et ce de manière durable est le white hat, avec un petit soupçon de grey hat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *