brief éditorial

Rédaction de contenu : les critères d’un bon brief de commande6 min read

Si vous faites rédiger vos contenus, prenez le temps de bien concevoir votre brief. En effet, si la livraison des rédacteurs ou des agences de rédaction est en dessous de la qualité espérée, il y a une part de responsabilité du donneur d’ordre. Le brief a été mal conçu.

Les sites d’actualité, les blogs professionnels, mais également les blogs d’entreprises sont parfois animés par une agence de rédaction ou des rédacteurs web. Le contenu de ses plateformes est, dans la plupart des cas, standardisé grâce à un brief. Pour que les rédactions soient conformes aux attentes des donneurs d’ordre, le brief ou cahier des charges est même essentiel. Comment alors concevoir le brief « parfait » pour que les contenus rédigés par votre prestataire soient à la hauteur de vos attentes ? Nous vous donnons quelques pistes.

 

Les informations sur votre marque ou votre entreprise

Tout d’abord, il est important que vous présentiez votre entreprise ou votre marque. Quelle est son activité ? Depuis combien de temps elle existe ? Qui sont ses cibles ou buyers personas ? Quel est son historique ? Quelles sont ses valeurs ? Quels sont ses objectifs ? Quelle est votre zone de chalandise ?

Ces informations essentielles vont aider votre rédacteur à mieux façonner son contenu. Elles contribuent aussi à mieux comprendre les enjeux de votre marché, les préoccupations de vos buyers personas.

A lire aussi : Comment booster la notoriété de votre blog ?

brief rédaction
Le brief de rédaction doit mentionner les objectifs du contenu.

Les objectifs de la rédaction

Mentionnez les objectifs marketing du contenu dans le brief. Si la commande concerne la rédaction d’articles de blog, informez sur l’objectif du blog. Expliquez dans votre le cahier des charges les raisons de votre démarche. Voici quelques objectifs d’une stratégie de contenu :

  • Renforcer votre image de marque.
  • Générer des leads.
  • Vendre plus de produits et/ou de services.

C’est en fonction de votre commande que le rédacteur oriente sa stratégie d’écriture, pour intéresser les lecteurs. En étant professionnel de la rédaction de contenu, il peut même vous conseiller sur les sujets à favoriser et ceux à éviter, et ce selon les objectifs que vous voulez atteindre.

 

Le type de contenu à commander

Cela va de soi. Votre brief doit informer sur le type de contenu marketing que vous souhaitez commander. Est-ce une fiche produit ? Est-ce le texte pour une landing page ? La commande concerne-t-elle la rédaction d’un cocon sémantique ? Voulez-vous commander des articles de blog ou un dossier thématique ? Il est essentiel que vous le précisiez dans votre brief.

A lire aussi : Stratégie de contenu : pourquoi miser sur le snacking content ?

brief rédaction de contenu
Le brief éditorial permet au rédacteur de concevoir un contenu sur mesure.

Brief éditorial : les autres points importants

Une fois les grandes lignes ci-dessus soulignées, votre brief éditorial doit aussi informer votre prestataire en rédaction de contenu sur les points suivants :

La longueur du contenu

La taille du texte dépend de quel type de contenu il s’agit.

Une fiche produit doit faire en général entre 100 et 250 mots. Pour un article de blog, la longueur est entre 500 et 1000 mots. La longueur d’un dossier thématique est d’environ 2000 mots, selon le sujet. S’il s’agit d’un texte pour une page web ou d’un landing page, c’est compris entre 300 et 450 mots.

Si vous commandez plusieurs contenus marketing à la fois, mentionnez le volume global. Votre rédacteur pourra ainsi évaluer le temps de traitement, mais aussi son tarif. Concernant le délai, les rédacteurs freelances facturent au mot, idem pour les sociétés de rédaction en offshore.  

Il faut noter que la longueur doit être adaptée au type de contenu à rédiger. Un point important aussi pour votre référencement dans les SERP. Votre rédacteur web peut aussi vous aider dans ce sens.

 

Le ton

Le ton est très important dans la rédaction. Le but est de bien « parler » aux lecteurs cibles. Sérieux, professionnel, humoristique, détendu… tout dépend de pour qui le contenu est destiné. Mais pas seulement. Le ton est également à adapter en fonction de votre activité et du marché sur lequel vous évoluez.  

A lire aussi : Rédaction de contenu et méthode KISS

Les consignes d’optimisation SEO

La rédaction de contenu va toujours de pair avec les optimisations SEO pour les moteurs de recherche. Vous devez renseigner dans votre brief vos consignes d’optimisations pour les moteurs de recherche.

Indiquez le mot clé principal et les mots clés secondaires. Même si votre rédacteur de contenu est libre, en fonction de ses inspirations, vous pouvez toujours lui imposer le nombre de sous-titres – ou balises Hn – souhaité, avec les mots clés que vous voulez y intégrer. Les consignes concernant les balises meta sont aussi à indiquer dans votre brief éditorial. Idem pour le maillage interne et la réécriture de l’URL. Ce point est primordial pour votre référencement naturel.

 

La structure du contenu

Pour faciliter la lecture du contenu, il est essentiel qu’il ait une bonne structure, adaptée aux lecteurs. Indiquez donc à votre rédacteur web comment le contenu que vous commandez doit être structuré. Si vous avez déjà un plan, ce sera mieux ! Votre prestataire n’aura qu’à le suivre et vous aurez le texte à la hauteur de vos espérances.

Si la structure n’est pas obligatoire, mais suggérée, faites-le savoir dans votre brief de rédaction.

 

Les illustrations

Dans la plupart des cas, les clients des rédacteurs web ou des agences de rédaction n’exigent pas des illustrations, mais vous pouvez le faire. Votre rédacteur peut en effet chercher les bonnes images qui serviront à illustrer votre contenu.

Vous pouvez indiquer des banques d’images (gratuites ou payantes). Ce sont les seules sources fiables d’images libres de droits. Le choix d’images sur Google est en effet à éviter, et ce pour des raisons de droit d’auteur.

A lire aussi : Comment choisir un rédacteur freelance ?

Le deadline

Comme tout projet, il y a les délais à respecter. Mentionnez le vôtre dans votre brief éditorial. Ce délai doit être en fonction de votre calendrier de publication, élément essentiel de votre stratégie de contenu. Attention toutefois, demandez à votre rédacteur ou à votre agence de rédaction si ce délai est réalisable. En effet, il vaut mieux décaler pour être sûr d’avoir une rédaction de qualité que des textes livrés selon vos délais, mais conçus dans la précipitation.

importance brief rédaction
Quand vous commandez un contenu, n’oubliez pas d’envoyer le brief.

Le brief éditorial : la clé pour un contenu de qualité

Parfois, si la livraison des rédacteurs ou des agences de rédaction est en dessous de la qualité espérée, il y a une part de responsabilité du donneur d’ordre. Le brief a été mal conçu par exemple.

Ainsi, si vous faites rédiger vos contenus, prenez le temps de bien concevoir votre brief.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez patienter...

Inscrivez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être informé.e lorsqu'un nouvel article est publié ? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le.la premier.e à le savoir.