rédaction de contenu

Rédaction de contenu : comment intéresser les lecteurs ?5 min read

Retenir le lecteur et provoquer l’action : ce sont les objectifs principaux du content marketing. Un véritable challenge. Il faut pour cela une bonne stratégie et chaque étape de la rédaction doit être minutieusement étudiée pour que dès les premières secondes de lecture, le lecteur soit captivé. Voici donc quelques conseils pour intéresser vos lecteurs.

 

Soignez le titre et la meta description

Travaillez l’entrée. C’est la première règle pour intéresser vos lecteurs. Choisissez un titre accrocheur, qui répond aux questions de vos cibles. Grâce à un bon titre, que ce soit le titre optimisé SEO, la balise tittle iou encore la meta description, votre lecteur va être interpellé.

Comment alors créer un bon titre ? Privilégiez les questions du type : comment, quels sont les techniques pour…, quels sont les meilleurs…. ? Le lecteur devinera de suite que l’article va apporter les réponses. Vous pouvez également recourir aux chiffres comme : Les 10 secrets pour… Les 10 conseils pour…  Les 7 astuces pour… Vous pouvez aussi utiliser cette formule : Notre guide pour… Nos conseils pour… Nos astuces pour…

rédacteur de contenu web
Quand on rédiger sur le web, le rédacteur doit être direct.

Être direct

Pas de bla-bla ! Le lecteur ne veut pas perdre son temps à lire un article ennuyeux et qui tourne autour du pot. Quand on rédige pour le web, il faut toujours aller doit au but. Ainsi, dès la première phrase, apportez la réponse recherchée par votre lecteur. Dès l’introduction, il faut annoncer la structure de l’article, à savoir les parties traitées.

N’oubliez pas aussi d’utiliser la technique de la pyramide inversée, c’est-à-dire partir de l’essentiel pour aller vers les détails. Comme cela, la curiosité du lecteur est maintenue.

 

Parlez au lecteur

Pour intéresser les lecteurs, il faut leur parler. Ainsi, utilisez le « vous » ! Aussi, il faut employer la voix active pour ne pas susciter cette sensation de distance ressentie avec la voix passive. D’ailleurs, Google prioriserait les contenus écrits à la voie active. Pour le temps des verbes : toujours au temps présent. C’est [presque] obligatoire afin de maximiser les chances d’action à la fin de la lecture.

A lire aussi > Comment réduire le taux de rebond de votre site ou blog ?

Être dans le concret

Peu importe le sujet, vos articles doivent être suivis d’exemples, de statistiques, de témoignages… Ces argumentations permettent aux lecteurs de se protéger et de se reconnaître. Elles aident aussi à les convaincre que vous avez LA solution.

 

Illustrez

Ce n’est pas seulement pour faire « joli », mais pour intéresser vos lecteurs. Illustrez votre contenu. Par illustration, comprenez des images, mais pas uniquement. Vous pouvez utiliser d’autres types de visuels comme des GIF, des infographies ou encore des vidéos. Le choix est large. L’objectif est de contextualiser votre contenu. 

rédacteur web
Le rédacteur doit aussi être original pour capter dès les premiers mots les lecteurs.

Démarquez-vous

Ne faites pas comme tout le monde ! Soyez original. C’est le mot d’ordre quand on veut intéresser les lecteurs. Ils sont en effet inondés de contenu et c’est en vous remarquant que vous allez les attirer.

Ainsi, le titre, le ton, les phrases, les approches doivent être originaux. Il s’agit d’un risque à prendre, mais qui est parfois payant. L’essentiel est de ne pas s’éloigner de votre ligne éditoriale. D’ailleurs, pour avoir des contenus plus stylés que bon nombre de marques font appel à des rédacteurs web professionnels ou des agences de rédaction.

 

Des contenus à la portée de tous

Pour intéresser les lecteurs, il faut parler avec leur langage. Utilisez donc les mots qu’ils utilisent. Évitez les termes techniques et autres acronymes. L’objectif : faciliter la compréhension du contenu, même à un enfant de 10 ans. Plus un texte est difficile à comprendre, plus il risque d’être « zappé ».

Si l’emploi de termes techniques est nécessaire, expliquez le terme. Bannissez aussi les mots désuets, c’est-à-dire d’un autre temps en privilégiant des mots plus contemporains.

A lire aussi > Outsourcing de la rédaction : incontournable ?

Cherchez à provoquer des actions

Quand on rédige, il y a – forcément – un objectif à atteindre. Une fiche produit vise à faire connaitre ledit produit et de provoquer l’achat du lecteur. Un article de blog pour informer un lecteur et aussi – éventuellement – susciter l’achat… ou des commentaires ou des partages. Ainsi, les mots sont à bien choisir afin d’atteindre cet objectif. Par exemple : des mots qui engagent, qui invitent à l’action…

comment intéresser les lecteurs
Pour intéresser les lecteurs, il faut du contenu qui répond à leurs questions.

Connaissez vos cibles

Comment intéresser les lecteurs sans les connaître ? Ce n’est pas évident. Ainsi, le rédacteur doit faire des travaux en amont afin d’identifier les cibles : âge, profession, lieu géographique, revenu… Et par la suite, adapter son style d’écriture et son ton à ces dernières.

En effet, le ton d’un contenu pour des adolescents ne sera jamais le même pour des cadres supérieurs travaillant dans les finances. À chaque type de persona sa problématique et son contenu type.

 

Se relire

Un contenu bien rédigé est un contenu qui a été mûrement conçu. Ainsi, tout rédacteur doit prendre le temps de relire ses textes. Et ce, pour donner du crédit. Un texte qui est rempli de fautes n’a pas de valeur auprès des lecteurs.

Les fautes sont ce qu’elles sont, mais il y a aussi le fond et la cohérence générale du contenu. Le recul permet de constater les failles dans les logiques, la nécessité d’argumenter davantage, les redondances… S’il y a des informations manquantes ou superflues, la relecture permet de les détecter et de donner plus de valeur à la rédaction. Ainsi, pour intéresser les lecteurs, cette dernière étape est à ne jamais négliger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *