tarif de rédaction web

Rédaction web : la guerre des tarifs6 min read

Actuellement, il existe une véritable guerre des tarifs entre les rédacteurs indépendants et les sociétés de rédaction. Concurrence et politique de survie obligent, la bataille devient presque déloyale ! Et c’est toute une autre affaire. Faisons un tour d’horizon dans le monde de la rédaction de contenu web.

 

Madagascar : eldorado pour l’outsourcing de la rédaction de contenu

Tout le monde le sait. Actuellement, Madagascar est l’eldorado pour externaliser tout ce qui est BPO : rédaction de contenu, modération, relation client… Surtout la rédaction de contenu. C’est pour cela qu’il  ne faut pas négliger Madagascar dans cette guerre des tarifs de rédaction.

La Grande Ile : cette ancienne colonie française, au milieu de l’Océan indien, est la terre promise pour ceux qui veulent externaliser la rédaction de contenu. À Madagascar, on peut obtenir des contenus équivalents – ou presque – à ceux conçus par les rédacteurs français ou de culture française. Et ce, à moindres coûts puisque les tarifs de rédaction appliqués à Madagascar sont largement avantageux par rapport à ce qui est en France. Ces gros avantages attirent beaucoup les agences web et autres professionnels français, et pas seulement, à se tourner vers Madagascar pour externaliser la rédaction de contenu.

 

Rédacteur web malgache : 0.006€ le mot ?

Face à cet engouement, être rédacteur web est devenu en l’espace de quelques années un métier d’avenir, prometteur pour les Malagasy, dont la plupart vivent en dessous du seuil de pauvreté : moins de 2 USD par jour. Et on s’improvise « rédacteur web » en proposant des tarifs ultra low cost, même si la passion pour l’écriture n’y est pas.

Nos expériences nous ont exposés à un client qui a imposé un tarif à 0.006€ le mot ! Ce tarif est appliqué par une rédactrice freelance à Antananarivo. Le client : le gérant d’une agence web à Paris. C’est un constat flagrant prouvant que des rédacteurs web malagasy appliquent une politique de tarif « ultra low cost », déconsidérant les réelles valeurs du métier de rédacteur web.

A lire aussi > 6 points à considérer avant d’acheter un backlink

tarif rédacteur web
La qualité du texte d’un rédacteur ultra low cost ne sera jamais garantie.

La qualité d’un texte par un.e rédacteur.trice ultra low cost

Ce sera au petit bonheur la chance ! Une agence web a une multitude de clients qui cherchent à obtenir un grand volume de contenu, parfois dans un délai assez court. Et avec ces rédacteurs indépendants qui proposent un tarif aussi alléchant, on ne peut que céder… sans trop réfléchir. Mais la question qui se pose : est-ce que la qualité sera au rendez-vous ? La réponse laisse dubitatif. Soyons réalistes !

En effet, par appât du gain et pour rentrer dans ses charges, le.la rédacteur.trice freelance aura certainement un volume de production à atteindre quotidiennement. Environ 1500 à 2000 mots par jour pour les rédacteurs malagasy. Il.Elle va certainement arriver à boucler sa commande. D’ailleurs, il faut savoir que certains clients imposent l’installation d’un logiciel de suivi [ou d’espionnage] pour vérifier si le.la rédacteur.trice travaille « normalement ».

Bref, l’objectif quantitatif va être atteint, mais qu’en est-il de la qualité du livrable ? Sera-t-elle au rendez-vous ? En effet, quand on cherche à qualifier sa rédaction, il faut du temps. Est-ce qu’il y aura assez de temps pour les recherches de sources documentaires ? Est-ce qu’il y aura assez de temps pour la relecture et la bonification ? Objectivement, la réponse laisse perplexe. Face à un rythme de production soutenu, on ne peut pas être objectif ; on ne peut pas avoir le recul nécessaire pour corriger ou bonifier convenablement les contenus qu’on a rédigés.

Toutefois… Il existe des rédacteurs.trices web indépendants.tes. qui privilégient la qualité que la quantité. Et leur tarif suit la qualité de leur travail. Pour les dénicher, il faut appliquer les techniques pour trouver un prestataire que nous dévoilions dans un de nos précédents articles.

tarif agence rédaction web
Le tarif d’une société de rédaction sera plus cher, mais la qualité des textes est garantie

La qualité des textes des sociétés de rédaction

Une société de rédaction ou une agence, c’est selon, c’est une entité organisée avec un process bien rodé pour produire des contenus – vraiment – de qualité. Au fil de ses expériences avec les clients, ce process s’est amélioré.

Et c’est ce qui diffère d’un rédacteur.trice freelance. Il existe plusieurs intervenants dans le processus de production de contenu : un.e rédacteur.trice, un.e correcteur.trice, parfois un.e rélacteur.trice (pour le dernier check) et le chef de projet. Tout ceci va bien évidemment engendrer des coûts supplémentaires. C’est pour cela que le tarif d’une société ou d’une agence de rédaction ne sera jamais égal à celui appliqué par un.e freelance. Sans parler des charges sociales et des impôts que payent les sociétés, mais que les rédacteur.trices ne s’acquittent pas. En effet, la très grande majorité des rédacteurs.trices malagasy sont « au black » et à Madagascar, l’État ferme les yeux à ce sujet.

Ainsi, avec une obligation de productivité, sans aucune objectivité de relecture d’un côté, et un process éprouvé garantissant des contenus de qualité, comme ceux rédigés en France de l’autre, la différence des tarifs de rédaction à Madagascar s’explique. Le prix de départ est généralement à 0.03€ le mot.

A lire aussi > Les avantages et les pièges du BPO

Alors, rédacteur.trice freelance ou société de rédaction ?

Tout dépend de la qualité de contenu que l’on cherche. Pour les textes de remplissage, du « bas de gamme » peut amplement faire l’affaire. On peut en trouver entre 0.006€ à 0.01€ le mot. Si vous voulez alimenter votre blog de type « ferme de liens », qui va servir pour trouver des partenaires de guest blogging, des rédacteurs ultra low cost sont à disposition. On peut en trouver sur des sites comme Bulldoz.net.

Pour des contenus à réelle valeur ajoutée, qui entrent dans une stratégie d’inbound marketing, on peut aussi se tourner vers des rédacteurs freelances spécialisés – qui se distinguent par leurs tarifs plus chers que les « ultra low cost ». Si le volume de contenu à produire est plus conséquent, nécessitant plusieurs rédacteurs, une société – ou une agence – est la solution. Certes, leurs tarifs sont largement supérieurs par rapport aux freelances, mais la qualité du contenu est garantie, et en plus les délais sont respectés.

En effet, les clients rencontrent souvent des problèmes de qualité et de délais avec la plupart des rédacteurs freelances.

 

Et les clients ?

Face à la concurrence sur leur marché, les clients aussi cherchent les meilleures solutions pour réduire ses coûts de production. Et des rédacteurs freelances en tirent les « avantages ». Mais, il s’agit d’une lame à double tranchant. Le retour sur investissement pour ces textes ultra low cost n’est pas forcément assuré, car la qualité n’est pas certaine.

Ainsi, le client doit peser largement le pour et le contre avant de choisir vers qui se tourner : freelances ou sociétés de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *